Aider la personne à accéder aux services professionnels est une étape essentielle lorsque tu lui offres du soutien.

More

Tu ne peux pas et ne devrais pas l’obliger à obtenir de l’aide professionnelle mais tu peux aider la personne à savoir où aller et à quoi s’attendre.

En tant qu’ami, ton rôle est d’aider l’autre personne à trouver de l’aide et des services professionnels. Tu peux l'aider en faisant de la recherche de ton côté, mais c'est important de trouver de l'aide ensemble. Demande-lui comment tu peux lui offrir du soutien. Par exemple : « Te sentirais-tu plus à l’aise si j’étais là lorsque tu prends un rendez-vous ? » « Aimerais-tu que j’aille à la clinique avec toi ? »

Où aller


Trouver de l’aide peut être difficile. Vérifie auprès de Jeunesse, J’écoute sous l’onglet « Ressources autour de moi ». S’il n’y a pas de services appropriés dans sa région (ou si le temps d’attente est trop long), effectue une recherche en ligne ou appelle directement une ligne d’écoute comme Jeunesse, J’écoute.

Au besoin, encourage-la à s’ajouter à une liste d’attente pour recevoir des services professionnels. Tu peux aussi la référer à un adulte ou à une autre personne de confiance (comme un parent, un prof, ou un conseiller à l’école, par exemple). Il y a plusieurs services disponibles que vous pouvez essayer afin de trouver l’option qui lui convient le mieux, comme le clavardage en ligne, des groupes de soutien ou des lignes d’écoute. Le plus important c’est de ne pas abandonner.

Il est possible que les services disponibles ne soient pas très nombreux ou accessibles. C’est donc important d’explorer toutes les options et d’essayer différentes approches pour trouver ce qui conviendra le mieux. Informe-toi à propos des différences entre les divers services de santé mentale.

Quand chercher de l’aide

More

Mieux vaut obtenir de l’aide le plus tôt possible. Si tu vois que quelqu’un vit des difficultés, suggère-lui de trouver du soutien dans sa communauté ou de l’aide professionnelle. Fais savoir à la personne qu’il y a des gens à qui elle peut parler et qui peuvent l’aider (comme un travailleur social, un médecin de famille ou une ligne d’écoute) et qu’elle n’a pas à passer à travers cette épreuve seule.  

En encourageant quelqu’un à aller chercher de l’aide, tu normalises ce comportement. C’est comme le premier élève qui lève la main devant un auditorium de 500 étudiants et pose une question. Poser des questions devient alors plus facile pour les autres. C’est la même chose pour la santé mentale : demander de l’aide peut encourager les autres à faire de même.

Tu peux dire « Il me semble que ça ne va pas dernièrement — as-tu pensé en parler au travailleur social de notre l’école ? »
Offre-lui de l’accompagner jusqu’au bureau du travailleur social ou de rester avec elle pendant qu’elle appelle une ligne d’écoute.
Cherche comment surmonter les obstacles qui empêchent certaines personnes d’acceder à l’aide dont elles ont besoin (par exemple, vivre dans une communauté éloignée où il n’y a pas de services de santé mentale, etc.)

Je l’ai encouragée à aller chercher l’aide nécessaire

Je l’ai encouragée à aller chercher l’aide nécessaire

Continuer à être là pour quelqu’un


Si la personne refuse d’obtenir de l’aide, mais qu’elle n’est pas en situation de crise, continue de prendre de ses nouvelles fréquemment et continue de l’encourager à aller chercher de l’aide. Cependant, trop insister peut la décourager et la repousser. Si tu t’inquiètes vraiment, parles-en à une autre personne et explique-lui la situation. Si la personne refuse d’obtenir de l’aide et est en état de crise, appelle le 911 ou tout autre service d’urgence.

J’ai été proactif, tout en essayant de préserver son autonomie, son estime personnelle et sa liberté

J’ai été proactif, tout en essayant de préserver son autonomie, son estime personnelle et sa liberté

À quoi s’attendre lors d’une séance de thérapie

Questions provenant de la communauté

Que dois-je faire si quelqu’un hésite à obtenir de l’aide parce que dans le passé, l’aide qu’il a reçue lui a semblé inutile ou l’a blessée ? Je pense que la personne vit des difficultés, mais elle refuse d’obtenir de l’aide professionnelle. Que puis-je faire ? Et si la personne me révèle qu’elle a essayé de se faire du mal, mais affirme qu’elle se sent mieux et/ou n’a pas l’air d’être en pleine crise ? Si la personne reçoit un diagnostic (par exemple, TPL, dépression, TOC, etc.), qu’est-ce que cela veut dire pour elle et comment puis-je la soutenir ? Que dois-je faire si sa famille ou son entourage a des attitudes stigmatisantes envers la santé mentale ou si je pense que son entourage a un effet négatif sur sa santé mentale ? Comment puis-je encourager une personne à élargir son réseau de soutien sans lui donner l’idée que je ne me soucie pas d’elle ? Que je dois faire si je pense que la personne se fait du mal ou qu’elle a des pensées suicidaires ?

Comment prendre soin de soi-même

Être là pour quelqu’un peut être exigeant. Apprends à reconnaître tes limites et sois là pour toi.

Être là